MEZE STADE FOOTBALL CLUB : site officiel du club de foot de MEZE - footeo

L'interview décalée de..........André Sanchez (Ancien joueur et entraîneur mézois)

7 mars 2017 - 07:15

Salut André, parle-nous de ton parcours sportif ?

J'ai découvert le foot à Mèze, j'y suis resté jusqu'à mes 16 ans. Je suis parti à Sète où j'ai vraiment appris le foot et l'exigence du haut niveau dans toutes les catégories où j’ai évolué (17 ans nationaux, 19 ans excellence, DHE, 3ème division). Après six années, je suis allé à Frontignan en DHE puis en CFA2 avant de revenir à Mèze. J’ai connu de courts passages à la Pointe-Courte et Florensac, j’ai terminé ma carrière de footballeur à Paulhan.

Ayant connu les deux anciens club mézois, comment vois-tu cette fusion ?

C'est une très bonne chose, je l'ai toujours dis unir les forces c'est toujours mieux que de les diviser !!!

Envisagerais-tu de t'y investir ?

Pourquoi pas, mais pour le vouloir c'est comme dans un mariage il faut être deux pour dire oui (rires).

Ton meilleur souvenir et l'inverse le pire ?

A titre personnel, mon titre de meilleur buteur de DHE, ma première année avec l'ASFAC (15 buts ).

Sur le plan collectif, tous les titres que j'ai pu partager. Le doublé coupe/championnat avec l'ASFAC en 1998 reste le plus beau souvenir, beaucoup d'émotions, j’en ai encore des frissons !!!

Dans les pires, l'élimination avec Frontignan par le FC Sète en coupe de France devant 2000 personnes, tout était réuni pour passé sauf que mon ami (il se reconnaîtra) était en face et nous a éliminé à lui tout seul. Un autre moment difficile, en tant qu’entraîneur, c'est la suspension de mon ami Sébastien Lerest, j’avais fais le choix de l'expérience au détriment de la jeunesse. Je m'en suis voulu longtemps, quelque part, je lui ai « enlevé » dix ans de foot par mon choix tactique.

Tes qualités et tes défauts ?

Le respect, à l'écoute et serviable, en revanche, mon principal défaut, je pense faire trop vite confiance. Dans ce milieu, il y a beaucoup d'hypocrisie, avec l'âge et mes différentes expériences, j’ai appris à rester prudent.

Un surnom ? Si oui pourquoi ?

« L'hélicoptère », apparemment je sautais haut (rires) et le « renard des surfaces », toujours bien placé pour finir le travail de mes coéquipiers

Le joueur qui t’a le plus impressionné dans ta carrière ?

Guillermo Sahud, un argentin que certain de mes collègues mézois ont également côtoyés au FC Sète, un joueur et un homme hors norme, la classe.

Ton geste préféré ?

Le contrôle, comme le disait Michel Platini, si tu le réussis, tu as fais la moitié du travail.

Si tu étais un acteur ?

Vin Diesel pour son charisme.

Merci pour ta participation, un petit mot pour conclure ?

Dans un premier temps, je te remercie Ben de m’avoir accordé ces quelques lignes et bonne continuation à toi dans cette nouvelle vie. En attendant de relever un challenge qui me corresponde, j'ai fait un break après plus de vingts années à jouer et coacher me fait du bien, seul le téléphone boude (rires).

Commentaires